Image default

Le métier de chauffagiste : définition, missions, formation

Actuellement, les travaux liés à la construction des bâtiments modernes sont devenus de plus en plus complexes. Comme tous les artisans des bâtiments modernes, le chauffagiste exerce un métier à la pointe qui nécessite une formation pointue. Cela est dû au fait que tous les systèmes thermiques doivent, désormais, respecter des règles dont seuls les spécialistes peuvent les maîtriser. Ainsi, pour devenir chauffagiste, une personne doit disposer de certaines qualités et doit avoir suivi toutes les formations nécessaires.

Qu’est-ce qu’un chauffagiste ?

Le chauffagiste est un artisan spécialisé dans la pose, l’assemblage, la mise en service, l’entretien et la réparation des équipements et des systèmes thermiques d’une maison ou d’un bâtiment utilisé à des fins professionnelles et/ou commerciales.

Autrefois, les missions d’un chauffagiste étaient limitées sur la manipulation du chauffage central dans des entreprises ou des logements. A cette époque, les chaudières fonctionnaient au charbon, et le chauffagiste était chargé de remplir la chaudière de charbon durant la nuit.

Durant ces dernières années, le métier a beaucoup évolué et les tâches sont devenues plus complexes. Les entreprises de chauffagistes actuelles offrent des services diversifiés comme vous pouvez voir sur l’un des sites de chauffagiste Paris.

Les missions du chauffagiste

Un chauffagiste doit veiller au bien-être des ménages ou des entreprises en installant dans les logements ou les bâtiments des systèmes de chauffage, de climatisation et de ventilation. Ainsi, un artisan chauffagiste doit réaliser les tâches suivantes :

  • Installer des systèmes de chauffage, de ventilation, de climatisation et de production d’eau chaude ;
  • Réaliser l’aménagement de l’ensemble du système, avec pose des canalisations et tuyauteries nécessaires au raccordement (découpe, soudure, etc.) ;
  • Vérifier l’intégrité des installations avant leur mise en service ;
  • Veiller à l’entretien des systèmes et à leur maintenance ;
  • Dépanner et réparer les particuliers autant que les professionnels ;
  • Raccorder des installations existantes à des réseaux fournisseurs d’énergie (gaz, électricité, fioul) ;
  • Concevoir des installations en fonction du type d’énergie et en accord avec les réglementations en vigueur.

En outre, le chauffagiste doit aussi jouer le rôle de conseiller pour aider les clients, notamment sur l’utilisation des équipements, sur la consommation d’énergie et surtout sur les matériels de qualité à utiliser. Il doit également être capable, comme par exemple un chauffagiste Paris, de sensibiliser les usagers sur les conséquences climatiques de leur consommation énergétique.

Chauffagiste professionnel : les qualités requises

Un chauffagiste doit d’abord maîtriser et apprécier la physique et le travail manuel. Puis un installateur thermique doit être fortement minutieux et méthodique afin de réaliser rapidement les interventions. Il doit aussi savoir que certaines opérations font appel à une extrême concentration telle que la soudure pour éviter les fuites et les mauvaises installations.

Un chauffagiste peut être amené à travailler seul ou en équipe, il doit donc avoir la capacité de s’adapter à toutes les situations. Lors d’une nouvelle installation, cet artisan doit savoir lire rapidement et parfaitement les plans de montage des installations. Il doit avoir une solide connaissance en termes d’énergies fossiles comme les renouvelables et doit avoir une parfaite maîtrise des normes de sécurité. Un installateur thermique professionnel comme le chauffagiste Paris doit être conscient du danger que représente certaines énergies comme les gaz.

Enfin, un chauffagiste professionnel est toujours au courant des dernières mises à jour des réglementations, de nouvelles orientations énergétiques et de l’évolution du secteur.

Les formations nécessaires

Avant d’exercer le métier de chauffagiste professionnel, la personne doit suivre une formation spécialisée. On peut énumérer les diplômes selon les niveaux :

  • BMS bâtiment ;
  • BTS fluides, énergies, environnements ;
  • Bac professionnel technicien en installation des systèmes énergétiques et climatiques, ou technicien du froid et du conditionnement d’air ;
  • Bac technologique sciences et technologies industrielles, avec une spécialisation en génie énergétique ;
  • BM monteur en chauffage ;
  • BP monteur en installations de génie climatique, ou monteur dépanneur en froid et climatisation ;
  • CAP installateur thermique, froid et climatisation, ou monteur en installations thermiques et acoustiques ;
  • BEP techniques des installations sanitaires et thermiques, ou techniques du froid et du conditionnement d’air ;
  • MC maintenance en équipement thermique individuel.

La différence entre plombier et chauffagiste

Auparavant, le chauffagiste et le plombier exerçaient deux métiers très distincts. Le chauffagiste s’occupait de l’installation et de l’entretien d’une chaudière. Le plombier quant à lui se chargeait de réparer les problèmes de canalisation comme les fuites et les problèmes sanitaires. Actuellement, le métier du plombier est accolé à celui du chauffagiste. L’artisan chauffagiste devient à la fois un installateur thermique et dépanneur des équipements sanitaires et de chauffage.

A lire aussi

Quels sont les problèmes de plomberie les plus communs en printemps

Fanny

Rénover son appartement avec un professionnel

Tamby

Bien optimiser vos rangements intérieurs

Angelique

Détection d’une fuite d’eau sur la canalisation enterrée

Angelique

Domotique et écologie : le duo gagnant ?

Christophe

Éclairage : comment baisser votre consommation d’énergie ?

administrateur